Jeunes Gonfrevillais.fr

le blog municipal des jeunes gonfrevillais

Vous êtes ici : Accueil » Actu » Loisirs » Cinéma » Voyage au royaume de Tim Burton

Exposition

Voyage au royaume de Tim Burton

D 27 avril 2012     A Marie Vera    

A l’initiative du grain à démoudre, des jeunes de la ville ont eu la chance de se rendre à Paris le mercredi 25 avril pour visiter l’exposition consacrée au célèbre cinéaste Tim Burton à la Cinémathèque française. Une occasion rare de découvrir les nombreux talents du cinéaste rassemblés pour l’unique présentation de cette exposition en Europe.

De notre envoyée spéciale Marie Vera
JPEG - 70.6 ko
Cinémathèque française
Les jeunes membres de l’association du grain à démoudre et plusieurs jeunes gonfrevillais de Tickets Vacances et du Projet de Réussite Educative de la ville se sont rendus à la Cinémathèque française, le 25 avril.

A l’occasion de son université de printemps, l’association du grain à démoudre organisait une visite de l’exposition incontournable pour tout passionné de cinéma qui se respecte, celle consacrée à Tim Burton à la Cinémathèque Française. Un moment à ne pas rater, et auquel ont été conviés les jeunes gonfrevillais qui le souhaitaient. Cette balade était notamment inscrite dans le programme Ticket Vacances de printemps organisé par le pôle Education-Animation.

JPEG - 40.5 ko
Polaroïd
Tim Burton, Fille bleue avec vin. 1997. Huile sur toile, 71,1 × 55,9 cm. Collection privée © 2011 Tim Burton

Deux heures de trajet, et le moment est enfin venu pour tout le groupe de parcourir une exposition qui promet d’être haute en couleurs et en excentricité. Avant tout, les jeunes sont équipés d’audio guides pour pallier au bruit de la foule qui se presse chaque jour à la cinémathèque. Le ton est donné dès le début avec des polaroïds géants qui dépeignent l’univers lugubre et macabre de l’extravagant Tim Burton : des personnages démembrés, des squelettes ou encore un bébé transpercé de clous. Le groupe est prévenu, certaines créations peuvent choquer, mais libre à chacun de détourner le regard.

JPEG - 66.9 ko
Carrousel surréaliste
Ce carrousel rappelle la fascination de Tim Burton pour la fête foraine. Tim Burton, L’Exposition à La Cinémathèque française © Stéphane Dabrowski / La Cinémathèque française.

Après la découverte d’un carrousel surréaliste, comme l’est son créateur, une galerie des innombrables dessins et croquis de l’artiste est installée, et le visiteur a tout d’un coup l’impression d’entrer dans l’atelier d’un Tim Burton à l’imagination plus que débordante. Classés selon des thématiques (enfants, couples, animaux, créatures…), on constate que le cinéaste esquisse ses idées à la moindre occasion. On apprend que chacun des projets qui germent dans l’esprit du cinéaste farfelu commence sur papier : ainsi, les jeunes ont pu admirer les croquis de préparation de grandes œuvres mythiques telles que Edward aux mains d’argent ou Sleepy Hollow, et d’autres esquisses de projets qui n’ont jamais vu le jour mais précieuses malgré tout.

JPEG - 57.5 ko
Tragic toys for boys and girls
Une collection particulière de jouets tout droit sortis de l’imagination de Tim Burton. Tim Burton, L’Exposition à La Cinémathèque française © Stéphane Dabrowski / La Cinémathèque française.

Aux dessins s’ajoutent des sculptures tout droit issues des rêveries de Tim Burton et matérialisées par son fidèle collaborateur Rick Heinrichs, directeur artistique. A côté d’une vitrine de jouets mêlant paradoxalement l’enfance et le sinistre ("Tragic toys for boys and girls"), on découvre les travaux qu’a réalisés Tim Burton lors de ses années passées au sein des équipes Disney.

JPEG - 74.1 ko
Mars Attacks !
Les figurines de Mars Attacks ! qui ont servi pour le tournage sont exposées à la cinémathèque française à Paris. Tim Burton, L’Exposition à La Cinémathèque française © Stéphane Dabrowski / La Cinémathèque française.

Arrêt devant des courts-métrages inédits de Tim Burton l’adolescent, et les jeunes abordent l’ultime mais non moins importante partie de l’exposition, celle dédiée aux films mondialement connus du réalisateur. Les manches de Beetlejuice sont suspendues au dessus des masques du célèbre Batman, tandis que le costume que Johnny Depp a porté pour Edward aux mains d’argent trône tout près de têtes décapitées conçues pour le tournage de Mars Attacks !. Quelques extraits des chefs d’œuvres de Tim Burton, et la visite s’achève avec l’étalage de croquis aux supports originaux mais preuves de la fantaisie permanente du cinéaste : des serviettes de restaurant et d’hôtels, qui passent du statut d’objets banals à trésors de l’imagination de Tim Burton.

Ce qu’ils en ont pensé :

JPEG - 73.5 ko
Anastasia, Amandine et Samuel
Les trois adolescents ont apprécié la visite dans l’univers décalé du créateur d’Edward aux mains d’argent. ©Marie Vera

Anastasia (12 ans) : "Je connaissais déjà Tim Burton avant l’expo parce que j’avais vu Charlie et la chocolaterie et Sleepy Hollow. C’était vraiment sympa de voir les éléments qui ont été utilisés pour les tournages."

Amandine (12 ans) : "Toute l’exposition était intéressante, mais ce que je retiendrai vraiment ce sont les sculptures, les marionnettes et les figurines. C’était souvent des monstres ou des créatures, et elles paraissaient vraiment réelles."

Samuel (12 ans) : "J’ai aimé toute l’exposition, et ça m’a donné envie de voir les films que je ne connais pas encore, comme Les Noces Funèbres par exemple."

JPEG - 75.9 ko
Affiche de l’Exposition Tim Burton à la cinémathèque Française

Exposition Tim Burton à la Cinémathèque française, du 7 mars au 5 août.

Plus d’informations sur le site de la cinémathèque française.

Enregistrer au format PDF

Dans la même rubrique

16 mars 2018 – Des vacances cinéphiles

28 février 2017 – Des vacances studieuses !

26 avril 2016 – Les jeunes cinéphiles se font sauvages

1er décembre 2015 – Un copieux festival !

13 novembre 2015 – Un seizième festival de cinéma à déguster !

Rechercher

Brèves les + récentes

Prochainement

Voir tous les évènements

Radio Blog

HTML5 Audio Player with Playlist