Jeunes Gonfrevillais.fr

le blog municipal des jeunes gonfrevillais

Vous êtes ici : Accueil » Actu » Collège » Une mini-entreprise au collège

Initiative

Une mini-entreprise au collège

D 6 février 2014     A Redac    

La classe de 3ème DP 3 du collège Gustave-Courbet a créé une mini entreprise, appelée Patères & Co. Elle a pour objectif de réaliser et vendre des porte-manteaux fabriqués à partir de bois de récupération.

JPEG - 66.9 ko
Une mini-entreprise au collège
L’équipe technique de Patères & Co travaille dans l’atelier bois, situé au sous-sol du collège.

Dans le cadre de l’option Découverte professionnelle, 18 élèves de troisième (3ème1 et 3ème2) planchent tout au long de l’année sur un projet concret. Quoi de mieux que de découvrir le monde du travail en créant une entreprise. Guillaume Hervé, professeur de maths, et Catherine Chantaloup, professeur de technologie, qui encadrent l’option, ont eu l’idée d’intégrer le concept des Mini-Entreprises développé par l’association Entreprendre pour apprendre. Agréée par le ministère de l’Éducation Nationale, l’association intervient auprès de collèges et lycées, mais aussi auprès d’un public étudiant et demandeur d’emplois. "L’objectif de l’association est de développer l’esprit d’entreprendre et de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes ou dans un premier temps de leur donner des pistes concernant leur orientation, explique Benoît Gaillard, animateur-coordinateur d’Entreprendre pour apprendre en Haute-Normandie. Mon rôle est d’accompagner la classe dans son projet de création d’entreprise grandeur réelle, de lui donner les outils pour réussir chaque étape. L’association offre un cadre juridique et financier. De septembre à juin, les jeunes sont dans un jeu de rôle, chacun devant trouver sa place dans l’entreprise."

En début d’année scolaire, les élèves ont procédé à des élections pour choisir leur PDG et leur directeur adjoint. "Nous avons dû préparer un discours et nous exprimer devant tout le monde, explique Clément Simenel (15 ans), élu directeur adjoint de Patères & Co. Ensuite, il a fallu recruter les responsables de secteur : un directeur marketing, un directeur financier, un responsable commercial, un responsable technique et un chef administratif. Les élèves ont écrit une lettre de motivation. Puis, avec le PDG Clément Fleury, le principal du collège Eric Vernat et un professeur, nous leur avons fait passer un entretien. Les élèves non retenus ont été répartis dans chaque secteur selon leurs envies. Un véritable organigramme de l’entreprise a été établi."

JPEG - 55 ko
Une mini-entreprise au collège
Les élèves ont réalisé quelques prototypes avant d’opter pour un porte-manteau en forme de gratte-ciels new-yorkais.

En début d’année, il a également fallu trouver l’objet de la mini-entreprise. "Après quelques séances de brainstorming, nous nous sommes mis d’accord sur la production de porte-manteaux muraux fabriqués à partir de bois de récupération. C’était presque une évidence, car notre collège est labellisé établissement du développement durable et un atelier bois existe depuis l’année dernière, souligne Clément Simenel. Des croquis ont été réalisés, puis il a fallu créer des prototypes, afin d’affiner notre produit. Le porte-manteau a finalement la forme de gratte-ciels new-yorkais et les attaches sont amovibles. Nous avons commencé la production début janvier." Huit collégiens travaillent à l’atelier bois à raison de deux ou trois heures par semaine. "Nous sommes quelques-uns à y retourner pendant notre temps libre entre les cours. Ça permet d’avancer…"

JPEG - 56.9 ko
Une mini-entreprise au collège
Les porte-manteaux, réalisés à partir de bois de palette, ont des attaches amovibles.

L’équipe marketing a mis en place une étude de marché, avec la distribution de questionnaires pour connaître les goûts des éventuels clients. Puis chaque élève a également été chargé de vendre à son entourage des avances remboursables d’une valeur de 4 euros afin d’autofinancer le projet. "Sur 125 avances remboursables, nous en avons vendu un peu plus de la moitié. Nous nous sommes engagés à honorer les commandes ou à rembourser les clients"

La classe DP3 de Courbet participera au 6ème salon régional des Mini-Entreprises, le 28 ou 29 mars au Parc Expo de Rouen, dans le cadre de la foire internationale. "Nous tiendrons un stand pour présenter notre mini-entreprise, expliquer nos choix et vendre notre produit." Ce rendez-vous marquera la première étape du championnat régional des mini-entreprises. "Chaque équipe sera jugée sur la tenue de son stand, l’argumentation commerciale et la présentation du produit. La suite des épreuves, sous forme de soutenance orale, et la remise des prix du championnat régional se dérouleront le 22 mai à Louviers. Dans la catégorie collège, on compte 44 mini-entreprises. Le gagnant de chaque catégorie participera à la finale nationale à Paris les 4 et 5 juin", explique Benoit Gaillard.

Quelle que soit l’issue du concours, les collégiens gonfrevillais seront gagnants. "Créer une mini-entreprise permet à la fois de développer le travail en équipe et l’autonomie. C’est une expérience valorisante qui permet aux jeunes de prendre confiance en eux. Parfois, cela peut susciter des vocations ou du moins permettre de se poser les bonnes questions en matière d’orientation professionnelle", conclut le coordinateur normand d’Entreprendre pour apprendre.

Enregistrer au format PDF

Dans la même rubrique

15 mai – Les sportifs collégiens à l’honneur

31 mai 2018 – Des t-shirts pour les collégiens sportifs

8 mars 2018 – Les métiers de mon quartier

27 février 2017 – Des vélos bizarres

21 février 2017 – Slam ta vie au collège !

Rechercher

Brèves les + récentes

Prochainement

Voir tous les évènements

Radio Blog

HTML5 Audio Player with Playlist