Jeunes Gonfrevillais.fr

le blog municipal des jeunes gonfrevillais

Vous êtes ici : Accueil » Actu » Collège » Des collégiens ont créé une entreprise

Initiative

Des collégiens ont créé une entreprise

D 2 avril 2015     A Redac    

agrandir

Des collégiens de Gustave-Courbet se sont lancés dans l’aventure de la création d’une mini-entreprise. L’objectif de "Greenlight" est de construire des lampes fabriquées à partir de bois de récupération.

JPEG - 62.2 ko
Mini-entreprise au collège Courbet
L’équipe technique de Greenlight travaille dans l’atelier bois, situé au sous-sol du collège.
© Stéphanie Pouteau-Debris

Depuis septembre, 17 élèves de 3ème option Découverte professionnelle (3ème1 et 3ème 2) planchent sur un projet concret : la création d’une mini-entreprise. Pour la deuxième année, Guillaume Hervé, professeur de maths, et Catherine Chantaloup, professeur de technologie, accompagnent les collégiens dans cette expérience professionnelle. En créant sa mini-entreprise, le collège adhère à l’association Entreprendre pour apprendre, agréée par le ministère de l’Education Nationale, qui offre un cadre juridique et financier.

Comme dans une véritable entreprise, il a fallu s’organiser et attribuer des rôles à chaque élève. Des élections ont eu lieu pour choisir le PDG et ses adjoints. "Après les élections, des recrutements ont été effectués sur les différents postes en fonction de lettres de motivation et d’entretiens. L’entreprise est structurée en cinq secteurs : administration, commercial, marketing, financier et technique", explique Mathis Lemaire (14 ans), élu PDG de la mini-entreprise.

JPEG - 53.9 ko
Mini-entreprise au collège Courbet
Les collégiens fabriquent des lampes à partir de bois de palette.
© Stéphanie Pouteau-Debris

L’étape suivante a été de trouver l’objet de la mini-entreprise. "Nous avons hésité entre la création d’un vide-poche, d’un pot à stylo ou d’une lampe écologique. A l’issu d’un vote, la lampe a été choisie, c’est l’objet qui nous semblait le plus utile, souligne Mathis Lemaire. Le collège étant labellisé établissement du développement durable, nous avons souhaité rester sur l’idée du recyclage et nous appuyer sur l’atelier bois. Les lampes sont donc fabriquées en partie avec du bois de palette. Après quelques réflexions, le choix du nom Greenlight s’est imposé pour faire écho au côté vert et écologique de l’objet."

JPEG - 56.4 ko
Mini-entreprise au collège Courbet
Dylan et Logan sont consciencieux et passent du temps à l’atelier même en dehors des heures de cours.
© Stéphanie Pouteau-Debris

Une fois l’idée trouvée, il a fallu réfléchir à sa mise en œuvre. "Il fallait trouver un compromis entre un objet esthétique mais aussi facile à fabriquer. Plusieurs élèves qui dessinent bien ont proposé des croquis. Le problème de départ était l’abat-jour. Il nous semblait difficile de le fabriquer en bois. Finalement, nous avons fait appel à l’atelier métallerie des 3ème Segpa. Tous les ans, les élèves doivent travailler sur un projet. Nous leur avons proposé de le faire coïncider avec le nôtre", précise Dylan Auger, directeur financier. Ainsi, Greenlight sous-traite la production des abat-jour et des contrepoids en tôle.

JPEG - 48.5 ko
Mini-entreprise au collège Courbet
Lucas a pour mission de poncer et de peindre les abat-jour, réalisés par l’atelier métallerie des 3ème Segpa.
© Stéphanie Pouteau-Debris

Huit collégiens travaillent à l’atelier bois à raison de deux ou trois heures par semaine. Le socle et les bras de la lampe sont fabriqués à partir de bois de palette. Quentin (14 ans) apprécie son rôle au sein du secteur technique. "Je ponce les morceaux de bois avant de les percer pour incorporer la visserie. Ce projet me plaît car nous avons tous un rôle important à jouer." Certains élèves ouvriers reviennent en dehors pour avancer dans la production, comme Logan (14 ans). "Je viens régulièrement à l’atelier sur le temps du midi lorsque j’ai beaucoup de temps pour manger. J’aime aussi travailler en autonomie."

JPEG - 62.8 ko
Mini-entreprise au collège Courbet
Mathis Lemaire (PDG de la mini-entreprise), Guillaume Hervé (professeur de mathématiques) et Catherine Chantaloup (professeur de technologie) établissent le coût des matériaux de la lampe.
© Stéphanie Pouteau-Debris

Les élèves n’ont pas chômé car ils devaient terminer plusieurs lampes pour le salon des mini-entreprises, qui se tient en ce moment dans le cadre de la foire internationale de Rouen. Les collégiens de Gustave-Courbet y tiendront un stand ce vendredi 3 avril au Parc Expo de Rouen. "En plus des lampes, il a fallu construire des décors et penser à l’aménagement de notre stand pour être le plus attractif possible. Nous avons aussi préparé des cartes de visites et réfléchi à des arguments de vente", explique Mathis.

En effet, ce rendez-vous marque la première étape du championnat régional des mini-entreprises, organisé par l’association Entreprendre pour Apprendre. Cette année la concurrence sera rude puisque 86 projets seront présentés, dans des domaines très variés, comme des créations artistiques en 3D, des jeux de société, des kits pour bébé, des objets décoratifs à base de récup’ ou encore des produits de beauté…

En 2014, le collège Courbet s’était fait remarqué pour sa première participation au salon régional des mini-entreprises. En effet, sa mini-entreprise Patères & Co avait décroché le prix spécial de l’association Entreprendre pour apprendre. Espérons que Greenlight fasse aussi bien voire encore mieux… A suivre…


Suivez les étapes du championnat régional des mini-entreprises sur la page Facebook de l’association Entreprendre pour appendre.

Enregistrer au format PDF

Dans la même rubrique

15 mai 2019 – Les sportifs collégiens à l’honneur

31 mai 2018 – Des t-shirts pour les collégiens sportifs

8 mars 2018 – Les métiers de mon quartier

27 février 2017 – Des vélos bizarres

21 février 2017 – Slam ta vie au collège !

Rechercher

Brèves les + récentes

Prochainement

Voir tous les évènements

Radio Blog

HTML5 Audio Player with Playlist