Jeunes Gonfrevillais.fr

le blog municipal des jeunes gonfrevillais

Vous êtes ici : Accueil » Actu » Collège » Ça tourne au collège !

Prévention

Ça tourne au collège !

D 14 avril 2015     A Redac    

agrandir

Les seize élèves de 5ème Segpa du collège Courbet ont imaginé des scénarios sur les dérives d’Internet. Entre écriture et tournage, le projet aboutira en juin.

JPEG - 65.9 ko
Tournage à Courbet
Les seize élèves de 5ème Segpa du collège Courbet réalisent des courts-métrages sur les dérives d’Internet.
© Stéphanie Pouteau-Debris

Pour la deuxième année, le centre social Agies a répondu à l’appel à projet, lancé par la Codah et l’Agence Régionale de Santé, concernant des actions de prévention et d’éducation à la santé. "Nous avons choisi d’aborder la question des risques à l’adolescence, explique Claire Le Calvez, coordinatrice du projet et responsable du pôle Parentalité de l’Agies. L’expérience menée l’année dernière avec le collège Gustave-Courbet avait été concluante, quatre clips sur le thème du harcèlement à l’école avaient vu le jour. Nous avons souhaité renouveler cette animation avec la classe de 5ème Segpa. Cette année, nous avons choisi de traiter des dangers liés à la pratique d’Internet et des réseaux sociaux." Le projet a pour objectif de faire réfléchir les jeunes à une problématique de santé, et de faire passer un message préventif à travers l’outil vidéo.

L’association du grain à démoudre est un partenaire incontournable du projet. C’est elle qui pilote l’ensemble de la réalisation des courts-métrages avec l’aide du réalisateur Sébastien Thévenet. La première séance, le 9 mars dernier, était consacrée à l’écriture de scénario. Encadrés par Sébastien Thévenet, William Tasse coordinateur de l’association du grain à démoudre et leurs professeurs Cédric Miel et Sandra Christofidis, les jeunes ont imaginé des histoires illustrant les dérives possibles d’Internet et les usages des outils connectés. Après la séance de brainstorming, quatre sujets ont été choisis.

JPEG - 58.5 ko
Tournage à Courbet
Séance d’écriture de scénario avec Sébastien Thévenet, réalisateur.
© Stéphanie Pouteau-Debris

Un groupe a travaillé sur les conséquences d’une usurpation d’identité suite au piratage d’un compte sur un réseau social. Un deuxième groupe a planché sur le harcèlement à travers le chantage subi pour la diffusion d’une photo compromettante. Le troisième sujet traite du risque de devenir accro aux outils numériques et de vivre dans un monde virtuel. "On peut se sentir comme dans sa petite prison", lance l’un des élèves. Le dernier thème évoque le fait de vouloir appartenir à un groupe et pour cela se sentir obligé de partager des contenus, même si on n’est pas tout à fait d’accord avec les idées. "Ecrire n’est pas facile pour des novices. Nous sommes là pour les guider, pour essayer de sublimer leurs idées. Chaque histoire doit contenir une petite morale, après peu importe la façon dont le message passe, cela peut être tourné avec humour ou dans un cadre futuriste... Tout est possible, dans la limite de nos moyens techniques et du temps impartis", précise Sébastien Thévenet. "Pour les élèves, tout est nouveau. Ça peut leur faire un peu peur. Nous leur avons donc montré les courts-métrages réalisés l’année dernière, ils ont été surpris du résultat et sont pour la plupart motivés par le projet", explique Cédric Miel.

JPEG - 53.3 ko
Tournage à Courbet
Les collégiens ont été initiés au jeu d’acteur par Bastien LeMoan de la troupe des Improbables.
© Claire Le Calvez

Les collégiens étant à la fois les réalisateurs mais aussi les acteurs de leurs courts-métrages, ils ont été initiés à la comédie par Bastien LeMoan, membre de la troupe des Improbables, pour se sentir plus à l’aise face à la caméra. En une séance, ils ont appris quelques règles de jeu d’acteur comme le placement, les postures, la façon de parler...

La phase du tournage s’étale jusqu’aux vacances de printemps. En quatre heures, les jeunes doivent mettre en boite leur scénario. "Chaque jeune a son rôle à jouer, entre la prise de son, l’éclairage, être devant ou derrière la caméra... C’est un vrai travail d’équipe", souligne Sébastien Thévenet, qui assurera ensuite le montage des quatre films.

JPEG - 49.1 ko
Tournage à Courbet
Tournage de l’un des quatre courts-métrages dans la cuisine d’apprentissage des Segpa.
© Stéphanie Pouteau-Debris

Le 9 avril, un petit groupe tournait son court-métrage dans l’appartement d’apprentissage des Segpa au collège. "La scène se passe dans une cuisine au petit déjeuner. Les membres de la famille, trois enfants et leurs parents n’échangent pas un mot et ne communiquent que par texto. Ces accros du téléphone ont perdu leur lien social et toute communication verbale est devenue impossible, explique Cédric Miel. Mais, je ne dis rien concernant la chute… Il faudra attendre de découvrir le court-métrage."

JPEG - 63.2 ko
Tournage à Courbet
Autour de la table, Caroline, Angèle, Alexis, Claire Le Calvez et William Tasse jouent une famille qui ne communique que par textos.
© Stéphanie Pouteau-Debris

Une première présentation des films est prévue en mai auprès des autres classes de 5ème à laquelle suivra un débat avec les élèves. Puis en juin, une autre séance de visionnage sera programmée avec les parents et les différents partenaires. Enfin, les courts-métrages seront projetés sur grand écran, au prochain festival de cinéma du grain à démoudre, en novembre, dans le cadre de la Journée dédiée à l’éducation à l’image. Le rendez-vous est dores et déjà pris.

JPEG - 49.4 ko
Tournage à Courbet
Sébastien Thévenet filme en gros plan le téléphone portable d’Alexis.
© Stéphanie Pouteau-Debris
Enregistrer au format PDF

Dans la même rubrique

15 mai 2019 – Les sportifs collégiens à l’honneur

31 mai 2018 – Des t-shirts pour les collégiens sportifs

8 mars 2018 – Les métiers de mon quartier

27 février 2017 – Des vélos bizarres

21 février 2017 – Slam ta vie au collège !

Rechercher

Brèves les + récentes

Prochainement

Voir tous les évènements

Radio Blog

HTML5 Audio Player with Playlist