Jeunes Gonfrevillais.fr

le blog municipal des jeunes gonfrevillais

Vous êtes ici : Accueil » Actu » Droits et démarches » Cap sur le brevet d’animateur !

Aide municipale

Cap sur le brevet d’animateur !

D 1er septembre 2015     A Redac    

agrandir

Chaque année, la municipalité de Gonfreville l’Orcher propose à une quinzaine de jeunes gonfrevillais une aide à la formation au Bafa. Infos pratiques et témoignages…

JPEG - 97 ko
Aide municipale au Bafa
Les jeunes bénéficiaires de l’aide municipale effectuent leur stage pratique au centre de loisirs René-Cance.
© Stéphanie Pouteau-Debris

L’AIDE MUNICIPALE AU BAFA : COMMENT ÇA MARCHE ?

Cette aide prend plusieurs formes. Tout d’abord, il s’agit d’une participation financière de 50 euros au stage de formation générale. Ensuite, concernant le stage pratique, la ville propose aux stagiaires bénéficiant de cette aide de l’effectuer au centre de loisirs René-Cance ou à la colonie de Magland pendant la période estivale suivante. Ce stage qualifiant est également rémunéré par la collectivité.

Pour pouvoir bénéficier de l’aide accordée par la ville de Gonfreville l’Orcher, il faut envoyer un CV et une lettre de motivation adressée au maire, avant le 16 octobre 2015. Vous serez ensuite convoqué à une réunion d’information, un entretien puis à une petite mise en situation avant un entretien individuel. Cette démarche sera finalisée en fin d’année.

PAROLES DE JEUNES GONFREVILLAIS

Théo (18 ans)

JPEG - 70.9 ko
Théo Anquetil (18 ans)

Théo Anquetil a validé son stage pratique du Bafa en juillet au centre de loisirs René-Cance. Cette première expérience fut concluante.

Théo fait partie des 14 jeunes gonfrevillais soutenus cette année par la municipalité de Gonfreville l’Orcher pour obtenir le Bafa. Théo a d’abord suivi la formation de base en février au château des Hellandes à Angerville l’Orcher avec l’Ifac du Havre. “On apprend toutes sortes de jeux et d’activités manuelles en fonction des âges des enfants et la méthodologie pour les mettre en place. Mon stage au centre de loisirs cet été est ma première confrontation aux enfants sur le terrain. Je me suis rapidement aperçu qu’il y a une sacrée différence entre la théorie et la pratique. Il faut savoir constamment s’adapter, être à la fois sympathique tout en restant autoritaire. L’animateur doit être un adulte exemplaire.”

Théo a passé tout le mois de juillet avec le groupe des 7-8 ans. “J’ai pris beaucoup de plaisir à me lever le matin. Je ne me suis jamais ennuyé. Il y a beaucoup de boulot de préparation mais ça vaut le coup, car on vit les activités pleinement avec les enfants et voir qu’ils sont contents est une réelle satisfaction.” Cette première expérience a été concluante. “L’aide de la municipalité est une véritable opportunité. J’ai bénéficié d’un premier stage enrichissant et bien rémunéré. Il s’agit d’un véritable salaire qui m’a aidé à m’installer à Rouen pour mes études. J’entame une licence de Staps pour devenir éducateur sportif.”

Aux prochaines vacances scolaires, Théo se consacrera à son stage de perfectionnement. “Je souhaite me spécialiser en surveillant de baignade. C’est un vrai plus d’avoir cette qualification.”

Sophie (24 ans)

JPEG - 77 ko
Sophie Crevon (24 ans)

Sophie Crevon a bénéficié de l’aide municipale à la formation Bafa en 2009. Depuis, elle a fait de l’animation son métier.

Depuis qu’elle a obtenu le Bafa, Sophie a toujours travaillé pendant les vacances scolaires. “J’ai passé le Bac en même temps que le Bafa en 2009. J’ai consacré ma session d’approfondissement au public handicapé. Après le Bac, j’ai commencé un BTS Economie sociale et familiale que j’ai arrêté en cours d’année. Bénéficier de l’aide de la Ville m’a ouvert des portes... Grâce au Bafa, j’ai pu travailler aussitôt comme auxiliaire de vie scolaire dans une école (AVS), pour assister des enfants en situation de handicap. J’ai ensuite enchaîné les contrats d’animatrice.”

Sophie vient de terminer son septième été d’animatrice au centre de loisirs René-Cance. “J’ai travaillé en juillet avec les 6-7 ans et j’ai accompagné les pré-ados en séjour à la semaine au mois d’août. J’aime bien varier les tranches d’âges. Pour moi, c’est à chaque vacances un réel plaisir de travailler. Les enfants me font rêver. Il me donne la joie de vivre. Je travaille au centre de loisirs à chaque vacances et le mercredi. Les enfants me connaissent bien, mes collègues sont devenus mes amis... Ça me fait drôle de travailler avec de jeunes animateurs Bafa que j’avais encadrés au centre il y a quelques années...”

Au fil du temps, l’animation est devenue le métier de Sophie. “Tout au long de l’année, j’anime aussi le temps périscolaire dans une école gonfrevillaise, et depuis un an, j’encadre des activités de loisirs éducatifs pour les maternelles.” Sophie envisage ensuite de reprendre une formation. “J’aimerais travailler comme éducatrice dans un foyer.”


Plus de renseignements auprès du Point Information Jeunesse, situé 2 rue Maurice-Thorez.
Tel : 02 35 13 18 27.

Enregistrer au format PDF

Dans la même rubrique

26 septembre 2016 – Aide à la formation au Bafa

20 mai 2016 – Plus de 80 étudiants en job d’été

28 septembre 2015 – Aides municipales de rentrée

22 septembre 2014 – Bafa : le sésame pour être animateur

11 juin 2014 – Logement : un coup de pouce pour Jessica

Rechercher

Brèves les + récentes

Prochainement

Voir tous les évènements

Radio Blog

HTML5 Audio Player with Playlist