Jeunes Gonfrevillais.fr

le blog municipal des jeunes gonfrevillais

Vous êtes ici : Accueil » Actu » Portrait de jeunes » Lia Despas, artiste engageante

Arts plastiques

Lia Despas, artiste engageante

D 21 avril 2016     A Redac2    

agrandir

A 22 ans, Lia Despas fait ce qu’elle a toujours voulu faire : vivre de son art. Une passion qu’elle partage en animant des ateliers et en exposant ses œuvres.

Lia aurait pu être éducatrice, mais, malgré quelques embûches, son amour pour la peinture a été le plus fort. “Après mon Bac, j’ai voulu faire une mise à niveau en arts appliqués. Cela ne s’est pas bien passé. Les profs disaient que je ne serai pas capable, que je n’avais pas assez de caractère... J’ai aussi croisé des peintres qui ne m’ont pas beaucoup encouragée. Même si cela semblait moins raisonnable que d’être éducatrice comme l’auraient souhaité mes parents quand j’étais adolescente, j’ai toujours voulu faire de la peinture.

Par dépit, Lia a alors pris des cours d’esthétique. “Cela m’a bien aidé parce qu’en maquillage, on apprend à travailler les couleurs. Cela a paradoxalement aussi confirmé ce que je voulais faire, de la peinture.” Cette évidence explose à la vue des portraits qu’elle produit, notamment cette série de muses aux noms amérindiens. Les visages réalisés à l’aquarelle et à la feuille d’or sont rayonnants.

Je ne regarde pas beaucoup de livres sur la peinture. Ce sont surtout les revues de danse, de musique et de mode qui m’inspirent”, souligne l’autodidacte. Elle aime également croquer les artistes. Certains ont repéré son talent. L’humoriste Jérémy Ferrari a emprunté son travail pour habiller sa page Facebook. Le Youtuber Cyprien l’a mise sur Twitter. Le cinéaste Luc Besson a aimé son portrait de Mathilda, la jeune héroïne du film Léon. “C’était sympa, cela m’a fait de la pub sur Instagram. Ça me fait connaître. Après, des gens sont venus voir ma page Facebook.”

JPEG - 102.1 ko
Mathilda, l’héroïne du film "Léon", vue par Lia.

C’est à Bolbec que Lia a présenté sa première exposition personnelle en 2015. On a pu encore admirer son travail dans un salon de thé havrais ou, en février, dans le restaurant de l’ESAT de l’Estuaire à Gonfreville l’Orcher. Aquarelle, huile, acrylique, encre se mêlent au gré de l’inspiration.

Quand elle ne peint pas pour elle, Lia donne des cours à des enfants, à des ados ou à des adultes. A l’Aglec comme dans l’école d’arts graphiques et plastiques de Gravenchon, c’est de manga qu’il s’agit. “J’en ai beaucoup fait quand j’étais ado. Je venais emprunter des livres à la médiathèque pour apprendre à les dessiner.

Lia intervient aussi à la Maison pour tous de Saint-Romain-de-Colbosc ou dans des écoles primaires à Montivilliers, à Epretot, à Gommerville, aux Trois-Pierres. “Je demande toujours aux enfants ce qu’ils ont envie de faire, sinon on les perd. En ce moment, nous travaillons sur le thème du dessin animé. Quand j’étais jeune, mes parents avaient voulu me payer des cours de dessin. Il fallait que l’on dessine une pomme... Je n’y suis allé que deux fois ! C’était pour moi absolument le contre-exemple de ce qu’il fallait faire. Dans mes cours, les enfants repartent avec un travail fini. C’est plus motivant pour continuer.”

Question motivation, son parcours le montre, Lia sait utiliser des ressources qui permettent de rester accroché à l’essentiel.


Lia Despas donne des cours de dessin manga à l’Aglec le mercredi, de 16h30 à 18h30. Infos au 02 35 13 16 60.

Pour les cours particuliers, téléphonez au 06 15 56 07 32. Courriel : lia.despas@orange.fr

Lia Despas est présente sur Facebook et sur Youtube.

Enregistrer au format PDF

Dans la même rubrique

18 mai 2017 – Maxime, pilote de mini-bolides

13 octobre 2016 – Meilleure jeune boulangère de Seine-Maritime

5 avril 2016 – Les échecs, un virus familial pour Lola

17 novembre 2015 – Siegfried s’exprime en images

20 octobre 2015 – Adriano, un rappeur prometteur

Rechercher

Brèves les + récentes

Prochainement

Voir tous les évènements

Radio Blog

HTML5 Audio Player with Playlist