Jeunes Gonfrevillais.fr

le blog municipal des jeunes gonfrevillais

Vous êtes ici : Accueil » Actu » Trois questions à l’équipe du Grain à démoudre

Festival de cinéma

Trois questions à l’équipe du Grain à démoudre

D 14 novembre 2016     A Redac2    

agrandir

A quelques jours du 17ème festival du grain à démoudre qui se déroulera du 19 au 27 novembre à Gonfreville l’Orcher, à Harfleur et au Havre, nous avons rencontré trois jeunes cinéphiles gonfrevillais. Faisons connaissance avec ces organisateurs passionnés par le cinéma… et le partage.

L’association du grain à démoudre est installée dans l’ancienne école de Gournay-en-Caux. En marge d’une réunion de préparation du prochain festival, Eva Palfray, Ambre Flaman et Ilyes Raho, tous âgés de 18 ans, se sont laissés aller à quelques confidences.

JPEG - 279.3 ko
Ilyes, Eva et Ambre vous invitent à suivre le 17ème festival du Grain à démoudre.

Quels sont les meilleurs moments au sein de l’association ? Réponse unanime. « Quand nous sommes ensemble pendant une semaine au centre d’hébergement ! C’est clairement là que nous tissons des liens, que nous créons l’esprit d’équipe qui nous soude pour animer le festival. Dans le même esprit, il y a aussi les temps d’université qui sont organisés en amont du festival durant les vacances scolaires. Après, il y a bien sûr le festival en lui-même... » Evidemment.

Et les moins bons moments ? « C’est quand on défend un film qui ne passe pas. Les films qui passent sont finalement toujours bien, mais on est un peu frustré de ne pas voir notre préféré l’emporter », avance Ambre. C’est le stress qui marque Eva. « Mais c’est du bon stress. On court partout, on rencontre des pros, on apprend tout le temps. J’aime bien cette ambiance. » Quant à Ilyes, il n’aime pas les choses qui s’achèvent. « On est triste quand le festival se termine. »

Quels seront les rendez-vous à ne pas rater dans l’édition 2016 ? Notez bien les suggestions de nos amis.

« Pour moi, c’est la traditionnelle soirée du court métrage, le 22 novembre, lance Eva. Ça permet de voir beaucoup de films en peu de temps. On va avoir des courts super drôles. Ce sera l’occasion de bien s’amuser, de se détendre. »

Ilyes renchérit : « Il y a aussi la soirée coup de cœur au Gaumont le 24 novembre. Cette année, on passe Sing Street, un film trouvé au festival du film américain de Deauville. C’est une soirée importante qui permet de ramener un maximum de monde. »

C’est Ambre qui boucle la boucle : « Et il ne faut bien sûr pas rater la compétition du 25 au 27. Ce sont tous des films supers qui ne sortent pas toujours en salles. C’est toujours un moment fort avec les pros invités, acteurs, réalisateurs… »

Mais au fait, ce festival est-il vraiment ouvert à tous ? C’est un chœur qui répond. « Oui ! Il ne faut pas croire que c’est réservé aux cinéphiles. C’est un festival à taille humaine où l’on parle de tout. C’est une belle expérience où tout le monde a sa place. » Message reçu.

Retrouvez le programme sur le site de la Ville.

Et sur les pages Facebook du Grain à démoudre et du festival du Grain à démoudre.


Voir en ligne : Association du grain à démoudre

Enregistrer au format PDF

Dans la même rubrique

3 août – Et que ça saute !

12 novembre 2009 – Un bel hommage aux Poilus

Rechercher

Brèves les + récentes

Prochainement

Voir tous les évènements

Radio Blog

HTML5 Audio Player with Playlist