Jeunes Gonfrevillais.fr

le blog municipal des jeunes gonfrevillais

Vous êtes ici : Accueil » Actu » Portrait de jeunes » Maxime, pilote de mini-bolides

Sport

Maxime, pilote de mini-bolides

D 18 mai 2017     A Redac2    

agrandir

Maxime Fouineau, 16 ans, enchaîne les compétitions de mini-bolides depuis qu’il s’est inscrit au club gonfrevillais (MBGO) il y a quatre ans. Mi-mai, il a remporté la troisième manche du championnat de France organisée à domicile.

"Maxime est un peu trop fougueux, il n’écoute pas assez les conseils qu’on lui donne, annonce d’emblée le président du club de mini-bolides, Jean-Luc Cavé. Mais c’est un bon pilote, un battant, je veux en faire un champion." Voilà qui vient rassurer Maxime Fouineau. Cette passion pour la course de voitures radio-commandées semble être héréditaire chez le jeune havrais. "C’est grâce à mon père que je pilote aujourd’hui des mini-bolides. C’était un pilote également." Ce qui n’était au départ qu’un loisir s’est avéré être un véritable sport depuis son inscription, il y a quatre ans, au MBGO. Maxime fait partie des cinquante licenciés, âgés de treize à cinquante-deux ans, que compte le club. "Le fait d’évoluer avec des pilotes expérimentés est très positif, c’est important pour progresser. J’ai reçu des conseils sur le mental, un aspect qui compte beaucoup avant une grande compétition. C’est un échange, ça marche dans les deux sens."

JPEG - 115.6 ko
Maxime Fouineau
Maxime s’entraîne sur la piste du MBGO (complexe Maurice-Baquet) le samedi après-midi.
© Jason Grönert

Des similitudes avec la Formule 1

Champion de Ligue de Normandie, le jeune pilote consacre beaucoup d’énergie dans sa passion qui demande un minimum d’entretien. Le matériel est assez coûteux, il faut tout d’abord investir dans une voiture, mais aussi se procurer les différentes pièces, les huiles, les pneus, etc. L’aspect mécanique lui a été transmis par son père, mais aujourd’hui il est complètement autonome quand il a besoin de réparer, entretenir ou améliorer sa voiture. En effet, c’est une course automobile, mais c’est aussi un sport mécanique à l’instar de la Formule 1 ou du Grand Prix moto (MotoGP).

Les amateurs ont pu s’en rendre compte lors de la troisième manche du championnat de France qui se tenait à Gonfreville l’Orcher les 13 et 14 mai (voir des photos de la compétition sur la page Facebook de la Ville). Le jeune homme s’est offert la pole position ainsi que la victoire dans la catégorie 4X2 Promotion. "On peut constater des similitudes en ce qui concerne la technique, les réglages et même l’instinct du pilote." Maxime nous confie qu’une des clés de la réussite c’est "de bien négocier les virages". Évoluant dans la catégorie 4x2 Promotion, comprenez deux roues motrices avec moteur imposé, le jeune havrais a pour objectif de courir dans la catégorie 4x2 OPEN (moteur libre) qui lui permettra d’aller encore plus vite sur la piste. "Je suis un compétiteur, j’aime défier les autres pilotes."

JPEG - 152.5 ko
Maxime Fouineau
Maxime a remporté la troisième manche du Championnat de France, organisée à Gonfreville l’Orcher les 13 et 14 mai, dans la catégorie 4X2 Promotion.
© MBGO

D’ailleurs, il est déconseillé de défier Maxime sur moquette, c’est la surface où il est le plus à l’aise ! Les compétitions de mini-bolides se déroulent dans un temps imparti de cinq minutes durant lesquelles les pilotes doivent assurer un maximum de tours à l’aide de leur voiture modèle réduit. Ces courses se déroulent un peu partout en France, ce qui a permis à Maxime de visiter quelques villes comme Lille, Vierzon ou encore Neuville-de-Poitou.
Maxime est admiratif du Français Renaud Savoya, pilote professionnel de voiture radio-commandée, trois fois champion d’Europe (2008, 2009 et 2010) dans la discipline 1/8ème Tout terrain. Maxime garde tout de même la tête sur les épaules. "Je suis passionné, mais je ne souhaite pas aller trop loin dans cette discipline pour ne pas perdre les valeurs de ce sport."

JPEG - 113.4 ko
Mini-bolide
Le mini-bolide de Maxime sur la piste de Maurice-Baquet.
© Jason Grönert

Avant de conclure l’interview, Maxime invite tout le monde à venir essayer le pilotage des mini-bolides et tient à remercier la ville de Gonfreville l’Orcher qui fait "beaucoup d’efforts pour cette discipline", notamment en permettant l’installation d’une piste de qualité dans le complexe sportif Maurice-Baquet, mais aussi le MGBO, "une bonne école pour apprendre".

Jason Grönert

Plus d’infos auprès de Jean-Luc Cavé au 06 23 78 81 84 ou cave.jeanluc@ymail.com ainsi que sur la page Facebook MBGO.

Plus de photos du Championnat de France de mini-bolides à Gonfreville l’Orcher sur la page Facebook de la Ville.

Enregistrer au format PDF

Dans la même rubrique

13 octobre 2016 – Meilleure jeune boulangère de Seine-Maritime

21 avril 2016 – Lia Despas, artiste engageante

5 avril 2016 – Les échecs, un virus familial pour Lola

17 novembre 2015 – Siegfried s’exprime en images

20 octobre 2015 – Adriano, un rappeur prometteur

Rechercher

Brèves les + récentes

Prochainement

Voir tous les évènements

Radio Blog

HTML5 Audio Player with Playlist