Jeunes Gonfrevillais.fr

le blog municipal des jeunes gonfrevillais

Vous êtes ici : Accueil » Actu » Initiatives » Un voyage bouleversant à Buchenwald

Devoir de mémoire

Un voyage bouleversant à Buchenwald

D 1er juin 2017     A Redac2    

agrandir

Du 31 mars au 5 avril, deux jeunes gonfrevillaises ont participé à un voyage de mémoire en partie financé par la Ville. Elles ont découvert des camps de travail et de concentration en Allemagne.

Tous les ans, l’association Buchenwald, Dora et Kommandos organise une visite des camps de concentration allemands pour une cinquantaine de jeunes seinomarins. Cette année, Lisa Delamare et Margot Galopin, élèves de 3ème à Gustave-Courbet, faisaient partie du voyage de mémoire.

Les jeunes filles ont donc découvert les camps de travail de Dora et d’Ellrich ainsi que le tristement célèbre camp de concentration de Buchenwald. Entre 1937 et 1945, 250 000 personnes, de plus de trente nationalités, ont été déportées à Buchenwald. Plus de 56 000 déportés y ont laissé leur vie.

TEMOIGNAGES

JPEG - 187.3 ko
Cérémonie du 8 mai
Cette année, Margot et Lisa ont assisté à la cérémonie du 8 mai, qui commémore la victoire contre le nazisme, devant le Monument aux Morts.
© Alicia Rose

Margot Galopin (15 ans)

"Durant ce séjour, beaucoup de choses m’ont frappées et je pense que j’en garderais pour toujours le souvenir. On se rend compte de l’ampleur de ce que furent les camps ; on voit l’immensité de tout cela et on en ressent un grand désarroi. Au départ, j’ai voulu faire ce voyage pour en avoir un autre aperçu que celui que l’on a dans les livres et manuels. Je ne fus pas déçue. On voit des photos d’origine, de vrais bâtiments et les événements n’en paraissent que plus réalistes. Nous sommes une génération qui ne perçoit cela qu’à travers des manuels d’histoire et des leçons ; c’est pour cela que ce voyage doit continuer à être mis en œuvre car il nous permet de voir les faits autrement. On voit l’Histoire en face avec toutes ces atrocités et on se rend réellement compte de ce que cela pouvait être.

JPEG - 120 ko
Fours crématoires à Buchenwald

Pour ma part ce qui m’a le plus marquée dans ce voyage, ce fut quand nous sommes entrés dans un crématoire. La réalité nous frappe de plein fouet. Le vide, la grandeur et le rappel de toutes ces morts font que ce lieu est perturbant et angoissant. Personnellement, je me souviendrai toujours de ce que j’ai pu y ressentir ; une atroce impression d’étouffement. Je me souviendrai toujours de cette sensation d’oppression qui nous prend aussitôt dès notre entrée. On éprouve juste l’envie d’en sortir le plus tôt possible. Tous les morts de cette guerre ne sont plus seulement des chiffres écrits dans des manuels ; on prend alors conscience des milliers de morts. On a également l’impression d’être dans un lieu immense tant le vide est grand. Le silence de ces instants est angoissant ; pas un oiseau, pas un bruit au dehors. C’est un silence prononcé qui dure depuis plus de soixante-dix ans.

Quand nous rentrons de ce séjour, nous sommes changées. On perçoit les choses d’une manière différente et on a envie d’expliquer à chacun notre séjour. Je souhaite de tout cœur que ce voyage puisse continuer encore de nombreuses années pour permettre à tous les jeunes d’aujourd’hui d’avoir la chance de connaître notre Histoire."

Lisa Delamare (15 ans)

"J’ai eu la chance d’avoir été sélectionnée pour participer au voyage de mémoire à Buchenwald afin de pouvoir mieux comprendre ce qu’ont vécu les déportés. Ces milliers de personnes ont connu l’enfer dans les camps de travail et les camps de concentration. J’ai notamment été marquée par les conditions de travail inhumaines des détenus dans le camp de Dora. Ils travaillaient dans une usine souterraine, un long tunnel sombre et très humide, pour fabriquer des missiles. Ils y restaient jour et nuit pendant des mois.

JPEG - 100.8 ko
Le tunnel du camp de Dora

J’ai l’intention de partager mon ressenti sur ce voyage particulier autour de moi afin que personne n’oublie jamais ! Cette expérience m’a vraiment touchée et a véritablement changé ma vision de cette période de la guerre."

Quelques photos du voyage de mémoire

Enregistrer au format PDF

Dans la même rubrique

15 septembre – Gwenaëlle et Isaline, apprenties matelots

1er septembre – In English, please

12 mai – Cent étudiants en job d’été

16 mars – Une semaine contre les discriminations

13 février – Des jeunes solidaires

Rechercher

Brèves les + récentes

Prochainement

Voir tous les évènements

Radio Blog

HTML5 Audio Player with Playlist